Ciné-Parentalité // « La terre à bicyclette » // vendredi 23 février à 18h30

Vendredi 23 février à 18h30

CINE-PARENTALITE

.

La terre à bicyclette

Présentation du document

Par une belle journée de printemps, nous flânons dans un parc où a lieu une journée de promotion de la petite reine, lorsqu’un stand attire notre attention. Un jeune gars revient d’Afrique, qu’il a traversé à vélo pendant 4 mois. Nous lui posons tellement de questions qu’il nous demande à son tour: “Vous pensez faire quelque chose de semblable?” et, alors que nous n’y avions encore jamais songé, nous répondons “oui” à l’unisson.

Deux ans plus tard, en juin 2004, nous enfourchons nos bicyclettes et nous quittons Bruxelles en laissant tout derrière nous. Nous n’avons plus ni travail, ni appartement, nous sommes tels des électrons libres, sans statut social, sans obligations. Pourtant, nous ne savons encore rien, ni la destination, ni de ce que nous réserve la route. Nous n’avons jamais fait de vélo, ou de bivouac mais nous nous lançons vers l’inconnu avec bonheur et émotion. Nous rejoindrons Berlin, puis Istanbul, Almaty, Tokyo, Vancouver… Pour revenir à Bruxelles 3 ans, 3 mois et 3 jours plus tard, la tête pleine de souvenirs, d’anecdotes, de générosités glanées sur le chemin et, dans mon ventre, une petite passagère clandestine qui verra le jour trois mois plus
tard.

Après un essai de sédentarisation, nous décidons de repartir en 2010, avec notre fille Maïa âgée de 2 ans dans sa remorque vélo. Cette fois nous nous dirigeons vers l’Afrique, puis nous rejoignons l’Amérique Latine, où notre fils Unai, nait en Bolivie en octobre 2011. Lorsqu’il est âgé de 2 mois, nous reprenons la route, l’Argentine, puis l’Océanie, L’Asie en enfin l’Europe. Une fois de plus un voyage de plus de 3 années.

Le film “La terre à bicyclette” retrace ce deuxième voyage. Un voyage qui prend forme au fur et à mesure de son avancée. Un voyage profondément humain, où le vélo n’est qu’une excuse, un sésame, qui nous permet de faire sens, d’expliquer notre présence au cœur des pays que nous traversons, nous ouvrant ainsi toutes les portes. Nous en revenons ébloui par l’empathie et la générosité que nous avons rencontré partout où nous sommes allés.

.
Présentation des auteurs
Alice Goffart est belge et anthropologue, Andoni Rodelgo est basque et ingénieur, ils ce sont rencontrés en Ecosse, ils ont étudié à Londres, travaillé à Bruxelles, jusqu’à ce qu’ils décident de tout quitter pour partir découvrir le monde à vélo. Ils voyageront 7 ans. Pendant ce voyage, leurs enfants Maïa et Unai voient le jour, Maïa à Bruxelles en 2007 et Unai en Bolivie en 2011.

Alice Goffart viendra présenter son film « La terre à bicyclette » et animera l’échange à la fin du film en axant la soirée autour de la parentalité.

Entrée : Participation libre

en partenariat avec